Une passion entre deux frères pour une même jeune femme et des Sorciers tentant d’échapper au chasseurs...qui serez-vous?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum a fermé ses portes

Partagez| .

Me, myself and I * Katherine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hunter C. Woods

avatarMessages : 152
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22


MessageSujet: Me, myself and I * Katherine Lun 17 Juin - 17:46


  • Tout le monde à son passe temps étrange, ça c’est le mien. Observer les surfaces sombres et ténébreuses des eaux la nuit. Lorsque les étoiles l’éclairent péniblement avant l’arrivée tardive de la lune pour les renforcer. Moi j’ai bien, voir ce large miroir refléter la moindre petite chose autour de lui, dévoilant tout signe de vie qui s’en approcherait de trop. J’étais bêtement assis là, les jambes pendant dans le vide. Pas de sensation de froid ni de chaud. Oh je voyais pourtant bien le vent faire vibrer les feuillages des arbres aux alentours mais non, il ne me faisait rien, pas même le moindre frisson à son contact. Rien, rien du tout … A croire que je deviens spécial ! Ah, non, je suis un vampire. Je repensais à mon ancien moi, mon ancienne vie. Les heures que j’avais pu passer le long d’un ruisseau, rivière, lac, étang, mer, océan, dans les bras de mon aimée. Un souvenir heureux par ci, un autre par là. Je me forçais peu à peu à les effacer car à quoi bon ? Je suis forcé de vivre éternellement et de garder ces heureux mais finalement triste moment de mon existence humaine ? Le pire, c’est que maintenant, je m’en souviens encore plus nettement, cette capacité que les vampires ont pour se souvenir, conserver tout ce qu’ils peuvent dans leur tête. Je n’imagine même pas à quoi je pourrais ressembler dans un prochain siècle ! Cette soirée, je voulais la consacrée pour moi, rien que moi et juste moi. Repenser au passé, être tranquille et surtout qu’on me foute la paix. La ville est trop bruyante et même y rester dans un appartement n’était pas assez calme à mon goût tandis que l’eau … L’eau garde un bruit constant à moins qu’on ne la dérange. L’eau garde sa constante et ne change absolument en rien, rien du tout. Cette douce mélodie reste la même en travers du temps, l’eau reste l’eau, elle ne se transforme pas en une autre créature de l’ombre horrible. Au final, reste planté là jusqu’à l’aube avant de regagner mon cher appartement me semblait bien. Ça me semblait même être la meilleur chose et en plus, je n’avais aucune envie de me nourrir, demain c’est sûr que j’aurais vraiment les crocs ! Ah, ca y est, je commence même à m’auto faire des blagues pourries. Le début de la folie et de la solitude mon gars ! Je laissais mes jambes prendre dans le vide et me couchait sur la route, personne ne passe à cette heure et je serais tranquille le restant de la nuit. Seul. Les bras écartés de mon corps, quiconque serait passé en ce moment pourrait me prendre pour mort, surtout les humains, ils se seraient inquiétés tout de suite, appelés une ambulance, allé dans un hôpital, enfin, un truc d’humain quoi. Les yeux fermés, je profitais du silence que m’offrait ce coin de Mystic Falls.

_________________
Hunter C. Woods
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine Pierce
Co-fondatrice
avatarMessages : 4801
Date d'inscription : 27/05/2012

Feuille de personnage
Tes liens avec les autres:

MessageSujet: Re: Me, myself and I * Katherine Dim 23 Juin - 14:20





  ❝ Me, Myself and I ❞




La nuit, la jolie petite ville de Virginie, plus connue sous le nom de Mystic Falls, était paisible. On pouvait apercevoir quelques lumières venant du Mystic Grill, où le personnel était en train de finir de nettoyer, ou encore quelques maisons dans lesquelles les habitants ne dormaient toujours pas malgré l'heure tardive. Les rues étaient désertes, il y avait juste quelques chats sauvages qui se baladaient, à la recherche de proies.

Soudainement, dans un quartier un peu reculé - où peu de maisons étaient construites - une porte s'ouvrit et se referma violemment. La personne, qui était à l'origine d'un tel vacarme, ne s'arrêta pas là. Elle s'en fichait si elle réveillait les quelques voisins qu'elle avait, au contraire.
Elle se mit à marcher sur le trottoir, ses talons hauts claquant sur la pierre, le bruit résonnant dans le quartier. La jeune femme - du moins en apparence - remit ses cheveux bouclés en place, sur ses épaules et avança d'un pas déterminé. Où elle allait ? Elle n'en savait rien, elle marchait juste, espérant trouver une âme solitaire et perdue dans cette ville, qu'elle pourrait mordre et boire son sang jusqu'à la tuer.

Katherine s'arrêta un instant à un carrefour et prit une mèche de ses cheveux entre ses doigts pour la tourner, inlassablement. Elle réfléchissait, il fallait qu'elle fasse quelque chose, qu'elle s'occupe. En temps normal, elle aurait été avec Kol, mais celui-ci avait des affaires à régler. Il fallait donc qu'elle se passe de sa présence.
Elle décida subitement de prendre la route qui la conduirait à la frontière de la ville. La brune savait pertinemment qu'elle ne trouverait personne, il faisait trop froid pour que les humains aillent camper et rares étaient les personnes qui passaient sur cette route la nuit.

Elle n'avait pas particulièrement faim, mais la seule distraction qu'elle avait pour l'instant était de mordre les gens, de les faire souffrir, de voir leurs cœurs ralentir et d'entendre le dernier battement. La Petrova ne se nourrissait pas tout le temps à la source, surtout depuis que le maire savait qu'il y avait des vampires dans la ville et que trop de morts pourrait paraitre étrange. C'était donc pour ça qu'elle avait fait comme beaucoup de vampires et buvait des poches de sang. C'était la meilleure solution pour ne pas attirer l'attention. Du moins, c'était l'une des meilleures solutions, car elle hypnotisait aussi quelques humains qui n'étaient pas sous veine de vénus et leurs prélevait quelques centilitres  de sang par jour, faisant bien attention de ne pas les tuer.

Sans s'en rendre compte, elle était presque arrivée à l'orée du bois qui délimitait Mystic Falls avec le reste de la Virginie. Elle pouvait percevoir d'où elle était le bruit de l'eau mais pas seulement. Il y avait un bruit qu'elle avait appris à reconnaitre ses cinq derniers siècles, un son que chaque vampire ne pouvait qu'aimer. Un coeur humain.
Et ce coeur n'était pas très loin d'elle, elle pouvait voir une masse étendue sur la route. Une personne ivre peut-être, mais pas blessée, du moins pas physiquement, sinon la Petrova l'aurait remarqué.

Intriguée, elle s'approcha de la personne à vitesse vampirique en faisant le moins de bruit possible. Katherine resta à quelques mètres d'elle, mais elle était assez près pour pouvoir la détailler. Elle avait les bras écartés et ses jambes étaient pendues dans le vide. Elle s'approcha un peu plus, tout en faisant bien attention de rester dans l'ombre.

La brune regardait attentivement le bel inconnu, seul et perdu sur cette route. Elle savait que ce n'était pas un simple humain, avec les siècles elle avait appris à reconnaitre les vampires ou toute autre créature surnaturelle et elle savait qu'il était comme elle.
Un peu déçue de ne pas avoir trouvé un humain, elle sortie de l'ombre et posa une main sur sa hanche en lâchant un long soupire.

« J'aurais dû m'en douter... C'était bien trop beau qu'il y ait un humain seul et perdu sur cette route... »

Les vampires étaient en train d'envahir la ville, elle ne connaissait pas celui-là, mais déjà elle savait qu'il n'était pas comme les autres... Il semblait bien plus calme que certains, moins bagarreur, mystérieux...





_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter C. Woods

avatarMessages : 152
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22


MessageSujet: Re: Me, myself and I * Katherine Mer 7 Aoû - 19:06


  • C’était évident que demander à être tranquille ne serait-ce que l’espace de quelques minutes ou voir encore moins est très dur à obtenir dans le coin. Certes la petite ville était charmante mais tellement charmante que de nombreuses personnes venaient y vivre et j’entends par la de nombreux vampires. Des humains ne seraient pas de refus mais bon, peut être commençaient-ils a avoir peur de cette bourgade aux nombreux secrets ? Possibilité à envisager. Et dans ce cas, il va falloir redonner une autre renommée à cette merveille de Mystic Falls.
    L’hôte ou plutôt l’hôtesse de mon trouble était assez fine aux longs cheveux bruns, je ne lui accordais qu’un regard ainsi qu’une oreille distraite à ses paroles. Une provocatrice affamée certainement. Tout comme moi, avait-elle été heureuse de sortir sous la lumière de la lune et s’empresser de trouver quelque chose à faire, malgré le long soupir qui avait précédé ses paroles ? Ah non, moi j’ai préféré me trouver un endroit sympa pour y rester un bon moment, sauf que ce moment là je l’avais imaginé seul entouré de noir, du bruit de l’eau et du vent et du rare gibier qui pouvait encore s’aventurer plus long que le rebord de la forêt.

    Je n’allais pas être seul, y fallait que je m’y fasse, c’est tout. Et apparemment, elle n’avait pas envisagé non plus de tomber sur un autre vampire. Plutôt sur un humain sur qui elle aurait pu jeter son dévolu.

    Je me redressais doucement, sans tourner la tête vers elle, le simple coup d’œil que je lui avait passé tout à l’heure m’avait suffit. Elle était jolie, ce n’était pas ça le problème, mais elle n’était pas … Oui, elle n’était pas ce qu’elle était.

    « Désolé de ne pas être ce que vous recherchez. Si vous voulez, il y a des humains à quelques kilomètres dans les bois. »

    J’espérais que mon ton détaché de toutes expressions positives ou négatives la ferait fuir. Qu’elle me laisserait tranquille principalement. Je me recouchais sur la route, les yeux vers les étoiles rêvant d’autres contrées. Peut être même revoir le soleil une fois aussi … Ce ne serait pas du luxe. Les pieds dans le vide, j’imaginais ce qu’il pourrait se passer si je tombais. Je serais trempé évidemment. Un humain se serait peut être tué mais moi pas. J’avais cette « chance » d’être un vampire ! Ouais, tu parles d’une chance …


[ Pas terrible, j'espère que ca ira ... ]

_________________
Hunter C. Woods
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Me, myself and I * Katherine

Revenir en haut Aller en bas

Me, myself and I * Katherine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Katherine Pierce
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» Katherine Pierce - Vampire (prise)
» ♦ Qui je suis ? Je suis Katherine Pierce , la survivante ♦
» Like an obsession feat. Katherine Pierce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-