Une passion entre deux frères pour une même jeune femme et des Sorciers tentant d’échapper au chasseurs...qui serez-vous?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum a fermé ses portes

Partagez| .

Unbreakable... When unity is strengh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Unbreakable... When unity is strengh. Sam 27 Avr - 18:27

Rose & Erin



Dans quelques jours, ce serait la pleine lune. Les jours qui précédaient cet évènement si attendu, j’étais toujours à cran et de mauvais poils, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. C’est pour cela que lorsqu’une voiture de police me fit signe de m’arrêter, alors que j’étais à bord de ma voiture, je réprimai l’envie d’accélérer et de passer à côté de lui tout en lui faisant un geste élégant par la fenêtre. Je n’avais commis aucune infraction à ce que je sache, et en pleine nuit, ce n’était pas une heure pour s’amuser à faire des contrôles de routine…

Je décidais toutefois de me montrer raisonnable et de me garer sur le bas-côté. L’homme qui s’avança vers moi était plutôt grand, le regard et la démarche assurés. Il portait des lunettes, en pleine nuit c’était très utile bien sûr.... Il voulait peut-être se la jouer comme dans les films, pathétique. Au fond de moi je pensais « Mais qu’est-ce que c’est que ce type ? », il ne me donnait vraiment pas l’impression d’être un flic, mon instinct me disait de partir. Mais je décidai de ne pas l’écouter, je n’aimais pas mes tendances paranoïaques.

Mademoiselle voulez-vous descendre du véhicule s’il vous plaît.

Sérieusement ? Non mais je rêve, il se croyait tout droit sorti du Far-West avec sa main sur son arme ou quoi. Je ne voulais pas chercher les problèmes ce n’était vraiment pas le moment… Alors j’allais « coopérer », même si ce mot même me faisait horreur. Je sortis en lançant un regard plein de dédain et d’arrogance au policier.

- Il y a un problème peut-être ?

Je n’avais pas eu le temps de m’avancer vers lui, qu’un homme avait surgit derrière moi, en m’injectant quelque chose dans le cou, de l’aconit. Il m’avait injecté une dose suffisamment importante pour me mettre dans les vaps. Et mer…

A mon réveil, je me trouvais dans un endroit sombre, ce devait être un espèce d’entrepôt désaffecté. Mais plus délicat encore, je me retrouvais enfermée dans une espèce de cage à taille humaine. Cette cage était conçue de telle façon à ce qu’elle me résiste, tenter de m’échapper était inutile. Je m’étais fait piéger en beauté par des chasseurs… Comment allais-je me sortir de là maintenant, je ne pouvais prévenir personne pour m’aider et s’ils continuaient à me shooter à l’aconit ou à s’adonner à une séance de torture, je ne pourrais employer ma force contre eux.

Sur ses sinistres perspectives, le faux policier de tout à l’heure arriva dans la pièce et se positionna devant ma cage avec un sourire sadique aux lèvres.

Espèce de chienne, on t’a bien eu !

Il ne s’en était surement pas rendu compte, mais en prononçant ces trois premiers mots il venait de signer son arrêt de mort. Enfin si bien sûr je parvenais à me sortir de cette foutue cage…

Sur ce, l’autre chasseur déboula tenant fermement dans ses bras une vampire complètement dans les vaps, comme je l’avais été il y a encore de ça quelques minutes. Il la colla dans la même cage que moi. Alors parce qu’en plus de mourir, j’allais devoir partager mes derniers instants avec un vampire, super ! Franchement que rêver de mieux. J’aurais mieux fait de ne pas me lever ce matin moi.

Deux prises en une soirée, on a fait fort. Je pense qu’on va les laisser un peu mariner. Ces choses-là ça ne mérite pas une mort douce, mais une lente agonie. Viens je te paye un coup à boire, dit-il à son imbécile de complice.

Mon envie de leur faire leur fête se faisait de plus en plus intense en moi, je n’avais qu’une hâte sortir de là pour leur régler leur compte comme il se devait. Les deux hommes partirent donc mais ils ne tarderaient pas à revenir, certes ils nous avaient shootés mais ils n’étaient pas fous. Il fallait réfléchir et réfléchir vite. Je me tournai vers la vampire, si elle pouvait se réveiller très vite ça m’arrangerait.

- Oh réveilles-toi ! Il faut qu’on trouve un moyen de se tirer de là et réfléchir à un plan avant que les deux autres gugusses ne reviennent pointer le bout de leur nez.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Carter

avatarMessages : 442
Date d'inscription : 25/01/2013


MessageSujet: Re: Unbreakable... When unity is strengh. Lun 13 Mai - 17:10

La nuit était tombée depuis un bon bout de temps à présent. Le ciel était noir encre ce soir, parsemé seulement de quelques étoiles que j’observai silencieusement, marchant le long d’une rue déserte. Je venais de passer ma soirée au Mystic Grill et avais décidé de faire une petite promenade nocturne dans la ville avant de rentrer chez moi. J’aimais le silence qui régnait la plupart du temps dans les rues la nuit et je savais que je ne croiserai que peu d’humains, voir aucun à une heure pareille, ce qui me permettait alors de m’amuser avec mes pouvoirs vampiriques sans éveiller de curiosité. Cependant, cela me trompa ce soir.

Je venais de tourner à l’angle d’une rue lorsque j’aperçus un homme penché vers une vitrine un peu plus loin. Je soupirai, agacé de devoir croiser quelqu’un mais j’étais également intrigué par sa présence. Ce n’était pas une heure pour faire ses emplettes, à moins d’être légèrement décalé ou inconscient de ses faits et gestes. L’idée d’un trop plein d’alcool me vint à l’esprit et je continuai sur ma lancée, m’approchant de l’homme, à présent se tenant droit examinant de très près la vitrine. J’aperçus l’enseigne et devinai qu’il devait s’agir d’une bijouterie. Arrivée à sa hauteur, je regardai droit devant moi, ne désirant pas attirer son attention et continuer mon chemin tranquille seulement, lorsqu’il se retourna et m’interpella :

- Eh ! Vous là !

J’haussai les sourcils surprise de la façon dont l’homme venait de me parler mais décidai de rester calme avant de savoir la raison de ces paroles.

- Je peux vous aider ? lui demandai-je en me retournant vers lui.

L’homme était de taille moyenne, et portai un uniforme de policier, ce dont je ne m’étais pas rendu compte avant. S’il croyait que c’était cela qui lui permettait de s’adresser à moi de cette façon, il allait voir de quel bois je me chauffe… Il sembla cependant s’adoucir en désignant le bas de la vitrine d’une main et en m’adressant un sourire.

- Excusez-moi de vous importuner mais je voudrais l’avis d’une experte. Demain c’est l’anniversaire de ma femme, et, croyez bien que j’ai honte, j’ai oublié de lui acheter un cadeau. Seulement maintenant j’hésite entre deux de ces bagues. Vous qui êtes une femme, dites-moi laquelle vous plairait le plus.

Je lui souris, me remémorant l’époque où mon amour était encore là pour m’offrir ce genre de présent, et acquiesçai d’un hochement de tête avant de me baisser vers la vitrine du bas afin d’observer les deux bijoux. Un seul regard me suffit à faire mon choix :

- Celle-ci est vraiment su…

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase que deux mains attrapèrent ma tête et me brisèrent la nuque d’un coup raide et rapide.

- Deux prises en une soirée, on a fait fort. Je pense qu’on va les laisser un peu mariner. Ces choses-là ça ne mérite pas une mort douce, mais une lente agonie. Viens je te paye un coup à boire.

Tels furent les mots que perçurent mes oreilles lorsque je repris conscience de moi-même. Ne me sentant pas le moindre du monde en sécurité et entendant la voix de l’homme qui, je le suppose maintenant était déguisé en policier, je ne bougeai pas d’un poil. Une fois le bruit de leur pas imperceptible à mon ouïe, je poussai un léger soupir. Voilà qu’une autre voix parvint à mes oreilles, tout autant désagréable que la précédente :

- Oh réveilles-toi ! Il faut qu’on trouve un moyen de se tirer de là et réfléchir à un plan avant que les deux autres gugusses ne reviennent pointer le bout de leur nez.

Je poussai un grognement et ouvris les yeux, me trouvant nez à nez avec une jeune femme. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que je me trouvai enfermée dans une cage avec un loup garou, version femelle. Ma situation me parut alors encore plus pire qu’elle ne l’était déjà. Me coltiner un loup-garou était vraiment le summum ! Comme si être enfermé n’était pas suffisant ! Je me levai et m’étirai pour faire réagir mes membres engourdis, me massant la nuque au passage. Je regardai autour de nous puis m’appuyai contre les barreaux, le plus à l’opposé possible de la louve : à part la cage dans laquelle nous étions retenus, rien n’attira mon regard, ce qui ne me parut pas bon signe du tout. Je me mis alors à parler, ne m’adressant pas à la louve spécialement, elle m’avait parue si agréable aux premiers abords…

- Des chasseurs je suppose. Quelle bande de salopards ! Tu parles d’un choix de bijou ! Je lui ferai bouffer sa bague oui, si j’arrive à me sortir de ce foutu pétrin…

Nos ravisseurs n’allaient sûrement pas passer une éternité au bar, et j’étais prête à mettre ma main au feu que leur retour serait synonyme de souffrance pour la louve et moi. Si nous ne nous entretuions pas toutes les deux avant… Je pris sur moi et décidai qu’il fallait mieux éviter de se provoquer pour finir à se sauter dessus, même si la tension entre nos deux natures opposées pouvait se sentir aisément dans la cage. Je la regardai alors, et lui demandai tout simplement :

- Tu es coincé ici depuis longtemps ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Unbreakable... When unity is strengh. Dim 2 Juin - 15:21

Mes oreilles comprirent que la vampire sortit légèrement de son endormissement, lorsque celle-ci se mit à s’énerver. Elle était apparemment de très mauvais poils elle aussi.

Des chasseurs je suppose. Quelle bande de salopards ! Tu parles d’un choix de bijou ! Je lui ferai bouffer sa bague oui, si j’arrive à me sortir de ce foutu pétrin…

Je m’étais fait avoir bêtement par le stupide numéro de ces deux chasseurs et je n’étais visiblement pas la seule. « La prochaine penses à être plus maligne un peu » pensais-je en moi-même. Jusqu’à présent je n’avais jamais réussi à me faire piéger de la sorte, j’avais toujours démoli le chasseur en question avant ou bien avait réussi à lui échapper. Mais les attaques que j’avais subi étaient toujours frontales, il n’y avait pas de lâche mise en scène comme celle de ce soir. Je ne pensais qu’à une chose, la façon dont j’allais leur faire payer.

Tu es coincé ici depuis longtemps ?

- Trop longtemps à mon goût vois-tu, dis-je en essayant inutilement de tirer sur mes chaînes pour les faire céder.

Réfléchissons comment allions-nous pouvoir sortir de là… Nos forces étaient amoindries et nous étions enchaînées respectivement avec de l’aconit et de la veine de vénus. S’ils revenaient avec des armes nous nous ferions avoir à coup sûr. Il fallait les avoir par la ruse, si ce n’était par elle, je ne voyais absolument par quel autre moyen nous aurions eu une chance de faire le poids. Une de nous devait sortir de la cage et trouver le moyen de se libérer de ses chaînes.

- J’ai peut-être une idée, enfin cela ne fonctionnera peut-être pas mais… Une de nous devrait faire semblant d’avoir été attaquée gravement voire mortellement par l’autre même. Tu ne peux pas jouer ce rôle, ils ne tomberaient pas dans le panneau, premièrement car ta mort ne serait pas vraiment simulable… Je pourrais faire semblant d’être morte. Enfin j’espère juste qu’ils ne porteront pas attention à mon pouls… Bref qu’est-ce que tu en dis, le temps nous manque pour trouver mieux. Je compte sur toi pour jouer la carte de «Oui c’est moi qui l’ai tué celle-là ».

Il fallait espérer que ça les feraient me sortir de la cage, pour s’occuper uniquement du cas de la vampire, de là je pourrais tenter d’agir.

Je ne savais pas si elle accepterait, la méfiance mutuelle était palpable, mais en même temps elle n’avait pas réellement le choix et puis elle n’avait pas le mauvais rôle dans l’histoire. Devoir jouer celle qui avait été mise à mal par une vampire m’énervait déjà, un refus de sa part mettrait le feu aux poudres. A de rares exceptions, je n’avais jamais bien aimé les vampires, pour la plupart je les trouvais arrogants et bien trop sûrs d’eux. Jouer les acolytes avec elle ne m’enchantait donc pas trop, surtout que je ne savais absolument rien d’elle. Je n’accordais déjà pas facilement ma confiance aux personnes que je pouvais connaître alors à une parfaite inconnue…

Je tendis l’oreille et entendis un bruit au loin, ce devait être eux qui allaient revenir d’ici une minute ou deux... Bon il serait tant d'agir, pensais-je en regardant la vampire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Unbreakable... When unity is strengh.

Revenir en haut Aller en bas

Unbreakable... When unity is strengh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 02.TOP. Unbreakable Vow || Forum RPG
» Virgo no Asmita Vs Sea Dragon no Unity
» [Guerre Sainte] Leo no Corell VS SeaDragon no Unity
» Now I am unbreakable, it's unmistakable ☆ Lang
» [Libre] Unbreakable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-