Une passion entre deux frères pour une même jeune femme et des Sorciers tentant d’échapper au chasseurs...qui serez-vous?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum a fermé ses portes

Partagez| .

New start, still | LIBRE |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hunter C. Woods

avatarMessages : 152
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22


MessageSujet: New start, still | LIBRE | Dim 14 Avr - 18:58

  • L’ombre des grands arbres s’allongeaient tandis que le soleil terminait sa course à l’horizon. Je pouvais sortir de ma cachette. Je n’ai pas eu cette chance comme tant d’autre vampire de bénéficiez de pouvoir protecteurs, mais patienter sous l’ombre des arbres ne ma jamais posé de problèmes. Justement, j’utilise ce temps à penser. Penser à des choses inutiles comme d’autres qui sont utiles. Par exemple : Vais-je devoir tuer un humain ce soir ou me contenter de quelques gorgées ?
    Je plaisante. Je ne tuerais pas, enfin, plus maintenant. Oui au début j’ai eu bien du mal, surtout avec ma compagne. Le temps aurait du m’accorder plus d’année en sa compagnie ! Malgré tout, mon éternité nous aurait toujours rattrapée.

    La forêt grouillait de merveilles en tout genre. Tant en animaux qu’en plante. J’ai passé un moment à les étudiés, de près comme de loin, en essayant de les comparer l’une à l’autre. Ca faisait passer le temps mais au bout de trois ans, je m’en lassais déjà et il me fallait quelque chose de nouveau. C’est à partir de ce jour là que j’ai commencé à sortir le soir. Me mêler à la foule, des jeunes en somme, pour reprendre un peu de danse, boire, m’amuser … C’était tout de même bien long, surtout que mes amis se faisaient de plus en plus rares et mes nouvelles connaissances ne s’étalaient pas au loin.
    Ce soir, je démarrais dans une nouvelle ville, un nouveau « monde ». Et j’étais plus ou moins décidé à me faire des amis, surtout que ce charmant petit endroit était réputé pour grouiller de vampire et bestioles en tout genre, comme je ne suis pas de nature agressive, je ne risquerais d’avoir des ennuis que par temps de pleine lune ! Bah, au pire je mourrais comme tout être normal.

    Je commençais mon tour par le Mystic Grill, petit bar qui me paraissait d’apparence sympathique et assez fréquenté. J’étais vêtu d’une chemise bleu entrouverte sur le dessus, une écharpe bordeaux tombant le long de mes bras. Oui, j’ai horreur de faire des tours avec autour de mon coup. Un jeans des plus simple, quoi que un peu foncé et une pair de chaussures italienne. Evidemment, autant avoir l’air un peu classe. Je poussais avec décontraction la porte du bar et je dirigeais vers une table libre. Comme je l’avais prédis, l’endroit était charmant et j’en étais ravi. Je pense que je vais d’ailleurs m’y arrêter quelques bonnes années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Carter

avatarMessages : 442
Date d'inscription : 25/01/2013


MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE | Dim 21 Avr - 11:20

Qu’est-ce que ma vie me paraît bien ennuyeuse parfois... Me voilà dans ce bar aux allures si charmantes, le Mystic Grill. Cela faisait quelques temps que je m’étais installée à Mystic Falls et je dois dire que je m’y plaisais bien. La ville grouillait de vampires, on ne pouvait pas se sentir seule ici. Mais ce soir, assise seule au comptoir du bar, je m’ennuyais fortement. Rebekah n’était pas présente ce soir-là et aucune connaissance ne m’était familière au milieu de ces gens. Je n’étais pas d’humeur à aller m’amuser avec un ou une humaine, je m’étais nourrie il y avait peu.

Je tournai dans mes mains mon verre à moitié vide, tournée vers la salle du Mystic Grill. Si seulement quelqu’un pouvait me distraire ce soir… Soudain, un homme poussa la porte du bar et mon regard fut de suite attiré par lui. Il était vêtu d’une charmante chemise bleue entrouverte au niveau du col, ce qui laissait découvrir son cou particulièrement musclé. Il était brun, les cheveux légèrement longs ce qui lui donnait un côté assez attirant je dois avouer. Il avait bon goût à ce que j’en voyais, son écharpe rouge bordeaux lui allait comme un gant. Il promena son regard sur la salle assez peuplée et se dirigea vers une table vide. Je regardai autour de moi et me sentant bien seule, une idée me vint à l’esprit. Je me levai d’un air décidé et me dirigeai vers sa table déserte à lui aussi.

- Me ferais-tu l’honneur de m’accepter à ta table ? lui adressai-je une fois arrivée à sa hauteur avec mon plus joli sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter C. Woods

avatarMessages : 152
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22


MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE | Lun 22 Avr - 20:06

  • Elle était ... spéciale. Je ne la connaissais pas, je ne l'avais d'ailleurs jamais vu auparavant. Blonde, légèrement bouclée. Dans le bruit et les personnes qui se trouvaient dans ce lieu, de tout ceux qui était seul dans cet endroit, c'est vers moi qu'elle est venue. Pourquoi ? Aller lui poser la question ! Ses yeux s'étaient posé sur moi l'espace d'un instant, même assise seule dans son coin, je l'avais déjà remarquée. Sa façon de se tenir, une allure gracile ... Oui, elle avait tout pour plaire, même plus. De ce même regard je l'avais vu se déplacée, évitant les gens autour d'elle en se dirigeant vers moi. Elle s'arrêta à ma hauteur, tout en me demandant si elle pouvait s'asseoir à mes côtés, comment lui refuser ? Son sourire agréable et charmeur me fit craquer. Je lui remettais l'un de mes nombreux sourires enchanteurs. « Mais avec plaisir »

    Elle avait l'air sympathique et il y avait déjà un bon moment que je n'avais plus eu de compagnie féminine ou de compagnie tout court. Sa présence me faisait un effet agréable. Peut être était-ce aussi du au faite que je l'étais nourri il y a peu de temps. Oui, malgré quelques remords, tuer un humain me semblait toujours assez étrange mais le réflexe vient avec les années et la technique est de plus en plus supportable. En général, je préfère les laisser vivants, sauf si j'avais vraiment besoin de sang.

    Le Mystic Grill commençait à s'animer et je me rendis compte que mon comportement n'était pas vraiment 'humain', je me mis donc à prendre quelques respirations et à bouger un peu. Je levais même un peu ma main pour faire signe à la serveuse de venir vers notre table. Ce que la demoiselle fit sans perdre une seconde, elle était vêtue dune jupe assez courte et d'un débardeur, le tout en noir et plutôt provocant. Malgré les années passées, j'avais du mal à me mettre à la mode des jeunes femmes de nos jours. Elle souriait, comme enchantée d'être près de nous, je lui commandais deux wisky. Je n'allais tout de même pas boire en solitaire. Je lançais un autre sourire à la jeune femme en face de moi et repris la parole. « Et aurais-je la chance de connaître votre nom ? »

    La serveuse apporta les verres et je lui en passais un, elle avait été rapide. Travail efficace et une fois retournée derrière son bar, redevenait l'objet des discussions des jeunes hommes qui s'y trouvaient, son allure provocatrice n'était pas des plus merveilleuses pour moi mais semblait faire l'affaire de ce tas d'humains !

_________________
Hunter C. Woods
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Carter

avatarMessages : 442
Date d'inscription : 25/01/2013


MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE | Dim 28 Avr - 15:51

Je l’avais vu me suivre du coin de l’œil pendant que je m’avançai vers lui. Une fois lui ayant demandé si je pouvais me joindre à lui, il me fit un sourire particulièrement charmant :

- Mais avec plaisir.

Sa voix me fit l’effet d’une douche froide tellement elle était sensuelle et belle. Je ne me fis pas prier et poussa légèrement la chaise située en face de lui pour m’y asseoir. Je posai mes bras sur la table, posant mon verre et le faisant tourner entre mes mains. Je me rendis compte que mon sourire béat était toujours affiché sur mon visage et je m’empressai alors d’arrêter de sourire comme une bécasse. Idiote va, tu vas le faire fuir… Sans que je n’aie prononcé le moindre mot, il leva légèrement le bras pour appeler la serveuse qui accourut dans la seconde qui suivit. Je n’étais apparemment pas la seule à avoir remarqué le charme de mon interlocuteur dans la salle. Je balayai alors la salle du regard, cherchant la moindre paire d’yeux posée sur nous. Il lui commanda deux whiskies puis se tourna vers moi avec un autre sourire éclairant son visage :

- Et aurais-je la chance de connaître votre nom ?

Je détournai mes yeux un instant puis les reposai sur son visage d’ange avec un sourire en coin :

- Je pense que oui, tu peux avoir cette chance. Rose Carter et toi, pourrai-je savoir le tien bel inconnu ?

La serveuse revient à ce moment là et nous interrompit, ce qui eut le don de m’agacer. Qu’elle ne ramène pas ses fesses trop longtemps celle-là ! Heureusement pour elle, elle déposa les deux verres sur la table puis repartit vers son comptoir. Je me rendis compte alors que la moutarde me montait vite au nez ces temps-ci. Et alors cette fois-ci pour un homme qui m’était complètement inconnu. Il me donne alors un des deux verres apportés par la serveuse, que je pose sur la table à côté du mien presque vide après l’avoir remercié. Je reporte mon attention sur l’homme en face de moi :

- Tu vas me laisser deviner ton nom ? Est-ce que je dois te menacer pour que tu me le dises ? ajoutai-je en rigolant, pour ne pas qu’il le prenne au mot.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter C. Woods

avatarMessages : 152
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22


MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE | Sam 15 Juin - 20:01


    Le prénom d’une fleur pour une dame délicate … Ce prénom ne m’étonnait pas et lui allait à ravir. Mais penser cela me fit remonter bien des années auparavant. J’avais déjà aimé quelqu’un, une femme formidable qui ma accepter tel cette nature. Les yeux perdu dans le vague je chassais cette pensée en relançant un sourire à Rose. La serveuse ramena les deux verres et je la remerciais d’un simple regard, pas la peine de parler, les humains peuvent être fort réceptif à certains signaux qu’on leur envoie. Particulièrement si ceux-ci les mette en valeurs, quand leur orgueil est visé tout est réussi et facilement manipulable. Une de mes techniques fétiche, les compliments, pour mieux les hypnotisés et ne pas leur laissé de « traces » de m’être nourri. Je pris mon verre du bout des doigts sans perdre de vue la jeune demoiselle devant moi. Elle avait … Quelque chose. Oui, quelque chose et quelque chose veut forcément dire quelque chose mais si ce quelque chose est inconnu alors ce quelque chose que l’on rechercher reste dans un parfait mystère … Mon esprit résonnait à toute vitesse, et pourquoi, et comment, et elle, et … je ne peux plus aimer. Mais alors le quelque chose que je pense voir, qu’est-ce ? Je serais devenue dingue si Rose n’était pas intervenue dans le fil de mes pensées. 

    Mon nom ? Elle voulait connaître mon nom … Et pourquoi pas une devinette ? J’avais toute la nuit devant moi et elle n’avait pas l’air pressée non plus. J’apportais le verre que j’avais dans la main depuis un moment et y trempa le bout des lèvres en gardant un léger sourire et les yeux rivé sur ma compagnie de ce soir. « Et bien, je dirais que mon nom est assez étrange lorsque l’on sait ce que je suis. » Lui répondis-je tout en reposant le verre sur la table avec délicatesse. Je décidais de continuer la conversation, d’enchaîner sur autre chose. « Votre nom en dit donc long sur vous. Comme cette fleur vous êtes resplendissante mais l’on oublie souvent qu’elle possède des épines. Êtes-vous comme elle, ferais-je mieux de me méfier ? » En mon fort intérieur, je m’insultais d’imbécile, de crétin, d’idiot. Comment allait-elle le prendre ? Cette phrase venait de sortir toute seule, je voulais seulement lui demander comment elle était arrivée ici, dans cette petite ville … IDIOT, si elle part après cela ça te sera bon ! Je ne la connais pas et j’arrive à prononcer ça, des phrases dignes du flirt les plus crétins de la planète. Même à mon âge je fais les conneries dignes d’un jeune de 17 ans de ce maudit 21ième siècles ! Elle pourrait croire que je ne pense cas en prendre une autre dans mon lit alors que non.  « Je comprendrais parfaitement si vous désirez me laisser seul. » Ajoutais-je avec un demi -sourire un peu gêné. Mais une nouvelle fois, je me sentis bête, idiot, crétin …

_________________
Hunter C. Woods
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Carter

avatarMessages : 442
Date d'inscription : 25/01/2013


MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE | Mer 17 Juil - 16:56

Croisant mes bras sur le bord de la table, j’attendais patiemment de savoir le nom de mon interlocuteur qui, je dois le reconnaître, avait beaucoup de charme. Je tentai de masquer mes émotions sur mon visage et détournai mon regard du sien quelques secondes, je ne voulais pas qu’il puisse deviner que je ne lui étais pas totalement indifférente en le voyant ainsi en face de moi.

- Et bien, je dirais que mon nom est assez étrange lorsque l’on sait ce que je suis.

Je relevai alors les yeux vers lui, intriguée. Ce n’était pas le genre de réponses à laquelle je m’attendais mais je m’en fichai. Il semblait vouloir me laisser deviner son identité, ce qui signifiait qu’il n’était pas pressé et ne semblait pas ennuyé par ma présence. Je me réjouis de cela et m’apprêtai à le questionner lorsqu’il me devança en revenant à mon prénom :

- Votre nom en dit donc long sur vous. Comme cette fleur vous êtes resplendissante mais l’on oublie souvent qu’elle possède des épines. Êtes-vous comme elle, ferais-je mieux de me méfier ?

Je ris légèrement en l’entendant me questionner ainsi. Il était vrai que l’on oubliait souvent le côté épineux de la rose, fleur si belle qu’elle en faisait oublier ses défenses pointues. Je souris intérieurement à cette expression qui me fit penser à ma nature de vampire. L’’homme en face de moi avait cependant vite fait le rapprochement avec la rose et ses épines, ce qui me surprit un peu, ce n’était pas souvent que les gens remarquaient cela. Il semblait très sérieux en prononçant cela et je me demandai alors comment lui répondre. Je ne voulais pas en révéler trop sur moi, lui après tout ne m’avait même pas fait savoir son nom et je ne savais rien de ses intentions.  Je notai alors un changement d’attitude chez lui et il sembla regretter ses dernières paroles, presque gêné :

- Je comprendrais parfaitement si vous désirez me laisser seul.

Je secouai précipitamment ma tête de gauche à droite et lui sourit gentiment pour le rassurer :

- Ne vous en faites pas, au contraire, je ne laisserai pas ma place à vos côtés une seule seconde.

Ce fut alors à mon tour de me sentir gênée… T’aurais pas pu être plus directe idiote ! S’il ne s’était pas encore rendu compte qu’il ne me laissait pas indifférente, c’était chose faite à présent. Je l’observai en silence, guettant le moindre geste qui pourrait prévenir sa fuite face à moi. Je m’attardai sur ses lèvres mais ramenai vite mon regard vers ses yeux, ce n’était pas le moment de se laisser distraire. Je me demandai alors si j’allai me faire chasser de sa table en moins de deux minutes et décidai d’anticiper :

- Est-ce que c’est à mon tour de vous demander si vous voulez que je vous laisse ?

Je pinçai les lèvres et bus une gorgée de mon verre, attendant la réponse de ce si charmant homme qui n’avait sûrement aucune envie de s’enticher d’une imbécile comme moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter C. Woods

avatarMessages : 152
Date d'inscription : 13/04/2013
Age : 22


MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE | Ven 2 Aoû - 14:59


  • Elle croisait doucement ses bras devant elle, sur la table. Mouvement imperceptible, naturel, habituel. A force je ne le remarquais même plus mais en ce moment, je faisais attention au moindre de ces mouvements.
    Son rire sonnait merveilleusement à mes oreilles, il était doux, adorable. Et puis sa réponse à ma question … Je ne doutais plus une seule seconde à présent. Nous étions tous les deux certainement attirés l’un vers l’autre.
    Non ! Je ne peux pas, je ne PEUX pas. Chemin interdit, dangereux impensable. Je ne peux tout simplement pas retrouver quelqu’un, je ne peux ne serait-ce qu’un instant penser qu’elle me plait. Même si la vérité me semble évidente, elle me plait. Avais-je eu un geste inapproprié ou bien incorrecte pour qu’elle me demande si c’était à elle de demander si je voulais être seul ?
    « Cela serait plus raisonnable de nous remettre à nos occupations habituelles mais non, rester avec moi ce soir. »
    J’affichais un sourire sur mes lèvres, la regardant dans les yeux tout en reprenant une gorgée de ma boisson.  Je me sentais mal à l’aise, sa compagnie m’était absolument plus qu’agréable et cela me dérangeait. Le silence quelque peu gêner qui s’installait doucement m’énervait encore plus, je devais reprendre la conversation. Peut être que l’on s’arrêterait à la relation d’ami en se connaissant un peu plus et en se rendant compte que cela n’est absolument pas possible ? Oui, c’est certainement la meilleure solution.
    « Puis-je vous demandez d’où vous venez ? »
    Voilà, apprendre à se connaître, se rendre compte que nous n’avons pas grand-chose en commun ainsi que certainement au moins un siècle de différence. Je laissais mon regard s’évader un instant de la jeune femme, mes yeux prirent place sur une humaine au bar, demandant un verre et donc le sang me semblait appétissant. Je du prendre une longue respiration pour ne pas aller vers elle et commencer mon charme habituel. Je commençais à avoir faim, et autant vous dire qu’il est difficile de se concentrer lorsque l’on a faim.  Serrant les dents je reposais les yeux sur Rose, tout cela n’avait pas prit une seconde alors peut être ne m’aurait-elle pas vu et donc ne se poserait aucune question … Je repris mon verre et but d’une gorgée ce qu’il y restait. Ma prochaine boisson serait du sang, cela ne laisse aucun doute, encore faut-il que je sois discret lors de ce projet et de bien choisir ma victime et surtout, surtout ne pas la tuer …


[ Je me rattraperais sur le prochain, promis ! ]

_________________
Hunter C. Woods
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: New start, still | LIBRE |

Revenir en haut Aller en bas

New start, still | LIBRE |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Just to start shit [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-